Ligue reconnue d'utilité publique. Fondé par Mademoiselle Sophie Niess en 1913
Les chats, les chiens et autres mammifères ne sont pas, avec les oiseaux, les seuls animaux dignes de protection.
Tous les animaux, qui ne constituent pas un danger direct pour les humains, le sont aussi, et c’est le cas d’insectes fort utiles, mais qui peuvent susciter malencontreusement la crainte, les frelons.
 
frelons

Les frelons sont très impressionnants par leur grande taille (ouvrière jusqu’à 28 mm, reine jusqu’à 35 mm), de l’ordre du triple des autres guêpes, et par le bruit qu’ils font en volant. Ils volent (chassent) aussi la nuit, ce qui a pour conséquence qu’ils sont parfois attirés le soir par les endroits éclairés. Ils suscitent ainsi souvent de grandes frayeurs, qui ne correspondent pas au danger qu’ils représentent réellement.
Leurs colonies ne comportent qu’un nombre relativement restreint d’individus (100 à 700 environ), qui ne sont pas agressifs (pour autant que l’on ne mette pas en péril le nid). Chaque colonie défend son nid contre les agressions dans rayon de 2 à 3 m. En étant calme, il est possible d’approcher très près de son entrée (voir photo).
Les nids sont toujours construits dans des cavités, qui peuvent être situées, par exemple, dans un tronc d’arbre, un nichoir à oiseaux ou la paroi d’un bâtiment (une situation typique dans une villa est la cavité sous le faîte du toit, accessible pour les frelons par une fente ou autre orifice en dessus de la poutre faîtière, sous l’avant-toit). Ils sont construits en carton (voir photo), que les frelons font à partir de fibres de bois mort, prises sur des piquets en bois, les parois de vieilles bâtisses en bois, etc.
Les frelons sont très utiles, car les proies qu’ils chassent sont en très grande majorité des mouches (90% du total).
Ils ne sont pas intéressés par la viande des barbecues, comme les guêpes communes. Les mouches sont dépecées sitôt capturées et seul le thorax avec les muscles des ailes est gardé, pour être broyé et transformé en une boulette de viande, qui sert de nourriture pour les larves et la reine. Les ouvrières elles-mêmes se nourrissent principalement de sève des arbres, frênes surtout, qu’elles récoltent en coupant l’écorce. Lors de jours de mauvais temps ne permettant pas de voler, elles peuvent se nourrir d’une sécrétion que les larves exsudent.
La crainte injustifiée des frelons vient en partie de la croyance que leur piqûre est très dangereuse. Quelle est la réalité ? Elle est moins dangereuse que celle des abeilles, dont le venin est plus toxique et est injecté en plus grande quantité (abeilles : 50 à 100 microgrammes de venin injectés ; frelons : 2 à 10 microgrammes). De plus, les frelons ne piquent pratiquement que si l’on attaque leur nid.
Les colonies de frelons sont annuelles. Elles commencent à péricliter (reines de moins en moins nourries, puis délaissées) dès que les nouveaux individus sexués apparaissent en septembre ou octobre. Seules les femelles fécondées passent l’hiver isolément, cachées dans une fente d’un arbre, dans l’isolation d’un toit ou encore dans le sol, et créent seules chacune une nouvelle colonie fin avril. Les premières ouvrières n’apparaissent qu’en juin et leur nombre est maximal en août - septembre. La durée de vie d’une ouvrière à l’état adulte est de 3 à 4 semaines.
Les frelons sont protégés en Allemagne. Lorsqu’on prend le temps de les observer et se renseigner sur leur mode de vie, on s’aperçoit que ces grandes guêpes sont dignes d’intérêt et d’être l’objet d’une protection.
 
Gérard Cuendet
biologiste

Commentaires


Voulez-vous contribuer à notre forum?
Voulez-vous suggérer des articles et des idées?

envoyez-nous votre matériel ou contactez-nous pour plus d'informations
 
le Comité évaluera les contenus en harmonie avec notre Mission

Invitez les amis à visiter notre site web, partagez les liens et les articles sur les réseaux sociaux, utilisez les boutons "J'aime" et "G+1" !
Aidez-nous à faire connaître nos activités et notre engagement !

Placements Urgents

IMAGE

Lily et Mila

Dû a de graves problèmes d’asthme d’une petite fille depuis sa naissance, sa famille se voit contrainte de chercher un nouveau foyer pour ses...

Je cherche une famille...

IMAGE

Nanou + Ulysses

Nanou, la belle tigrée, et Ulysses, son ami de toujours, ont vécu heureux… jusqu’au jour où leur compagne humaine a subitement perdu la vie....

IMAGE

Or

„Je te vois à l’envers, mais je te vois bien !“Où habitait-elle, ce mimi espiègle, avant d’errer en lisière de forêt à Crissier ?...

logoLigue Vaudoise pour la Défense des Animaux et contre la Vivisection
pour la défense des animaux exploités et maltraités
 
adresse :
Ch. De la Grangette 171
La Croix-sur-Lutry
CH-1090 Suisse
 
contact :
tel. (+41) 021 791 20 36
info [@] defense-animaux.ch

module de contact

 
horaires :
ouvert tous les jours
de 15h00 à 18h00
 
les images et le contenu des articles mentionnés ou publiés par d'autres auteurs sont propriété des respectifs auteurs
  • site web, graphisme et template
  • @ Amnis Garage
  • Amnis Garage
  • réalisé par Andrea, Barbara, Evaristo, Federica, Max



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies
pour améliorer votre navigation et votre expérience du site et pour réaliser des statistiques de visites.